Chez l'enfant

L'ostéopathie présente un intérêt tout particulier dans le traitement des troubles du nouveau-né.

L'accouchement peut être traumatisant pour le bébé. Les fortes pressions et tensions lors de la naissance, facile ou difficile, peuvent agir sur la mobilité des os du crâne et du rachis et causer des perturbations fonctionnelles instantanées ou différées.

Un examen ostéopathique dans les douze premières semaines du nourrisson, devrait être systématique, car les déformations visibles, insoupçonnables ou bénignes, existent et se développent insidieusement. Elles concernent 80 % des nouveaux-nés.

Avec douceur et précision, l'ostéopathe vérifie toutes les structures et les réajuste avant l'apparition de symptômes ou de maladies. Ces interventions, au niveau du crâne, peuvent permettre au bébé d'échapper aux otites, rhino-pharyngites, bronchiolites à répétition et autres troubles de la posture, comme les scolioses.

Quand consulter ?

La première année, le périmètre crânien du bébé va grandir de 12 cm dont 6 cm le premier trimestre d'où l'intérêt d'une intervention précoce. Vous pouvez amener votre bébé pour un bilan ostéopathique dès la sortie de la maternité. Un traitement est d'autant plus efficace qu'il est commencé tôt.

Si le bébé est né :

Prématurément, par césarienne ou par le siège

Avec le cordon ombilical enroulé autour du cou

Avec le crâne déformé : crâne plat, asymétrique...

Avec une asymétrie de la face : œil plus petit, bouche déviée, oreille plus décollée...

Si le bébé :

À des difficultés à téter

Régurgite, à des problèmes de déglutition

Dort très peu, pleure en permanence

À des coliques, des constipations

À des signes de nervosité, d'hypertonie

Se cambre vers l'arrière, ou des signes d'apathie

 À des signes de torticoli congénital

 À une respiration bruyante

 À des otites, rhinites à répétition

 À un strabisme

 À des troubles du canal lacrymal 

 À des problèmes de pied (varus, pied bot...)

Puis chez les plus grands :

Des troubles de l'articulé dentaire (prognatisme, déviation mandibulaire...)

Scolioses

Traumatismes, chutes...

Maux de tête

Orthodontie : suivi ostéopathique en association avec un traitement orthodontique

Comment se passe la consultation ?

La consultation commence par un interrogatoire détaillé sur la grossesse de la maman, la naissance, les antécédents....

Pensez à apporter le carnet de santé de l'enfant et les examens complémentaires (radio, scanner... s'il en a).

L'ostéopathe va palper le crâne du nourrisson, son bassin, son dos, ses membres... à la recherche de restrictions de mobilité qu'il traitera ensuite.

Les mobilisations chez le nourrisson et l'enfant se font toujours avec douceur et les techniques sont effectuées avec précision et dans le respect des structures traitées.

Combien de séances ?

 

Le nombre de séances dépendra du cas de l'enfant (le motif de consultation, l'âge de l'enfant). En règle générale, les résultats sont visibles au bout de quelques séances. Il fait compter entre 1 et 3 séances pour la majorité des cas.

Le traitement ostéopathique ne remplace en rien les visites obligatoires du pédiatre ou du médecin traitant. Les consultations sont différentes mais complémentaires.

De l'âge des premiers pas, à celui de la scolarité, l'ostéopathie est une médecine de soutien qui aide le développement psychomoteur de l'enfant.

L'ostéopathie apporte une aide certaine à chaque étape de la croissance. Elle est une technique appropriée pour accompagner l'enfant sur le chemin de la santé et l'aider à évoluer harmonieusement...